Le fonds de dotation constitue une étape dans la restitution de l’histoire humanitaire du Nigeria.

À partir de travaux de recherches, de récits, de publications, de témoignages etc. financés/recueillis par NeverforgetBiafra, le fonds de dotation offrira une plateforme d’échanges et de partage visant à apaiser les douleurs jusque-là silencieuses, à restaurer les identités oubliées, à réunir des familles dispersées, ici et là, à travers le monde, et, in fine, à aider le Nigeria à se réapproprier une histoire commune, reconnue et partagée par tous.

> Moyens

Pour mener à bien ses recherches et aider les générations futures à vivre dans la paix et à se réapproprier cette part d’histoire, NeverforgetBiafra s’autorise le droit de collecter des fonds auprès de donateurs, personnes physiques et morales domiciliées en France et dans le monde. Les fonds collectés seront exclusivement affectés à la réalisation de ses travaux.

NeverForgetBiafra s’attachera à collecter des témoignages auprès de réfugiés recueillis dans les différents centres d’accueil (Gabon, Côte-d’Ivoire…) , auprès d’enfants adoptés ou parrainés à la fin de la guerre et de témoins des événements (journalistes, religieux, humanitaires, médecins, donateurs, bénévoles, etc.) ayant directement ou indirectement contribué à la survie des enfants.

NeverForgetBiafra se dotera de tous les moyens pour atteindre ces objectifs : collecte et diffusion d’archives publiques ou privées (base documentaire, filmographie, bibliographie..) ; récits et témoignages de tous les protagonistes avec l’appui de chercheurs et d’historiens. L’ensemble de ces collectes viendront illustrer/ commenter la tragédie du Biafra et ainsi apporter un éclairage sur l’élan humanitaire qui s’en est suivi.

Ces travaux de recherches seront portés à la connaissance du grand public par la création d’un site internet et d’une plateforme d’échanges. La maintenance et l’actualisation du site internet NeverForgetBiafra est assurée par le fonds.

Dans l’hypothèse où certains documents nécessiteraient des travaux de traduction, le fonds pourrait prendre à sa charge, sous certaines conditions, les travaux d’écriture, de traduction, de diffusion et de promotion en anglais ou dans tout autre langue. À la demande, NeverForgertBiafra pourra participer à des conférences, émissions, colloques et débats. Ces actions de communications contribueront à la diffusion du projet. En ce cas, les bénéfices résultant des prestations éventuelles facturées devront être réaffectés au fonds de dotation de NeverForgetBiafra.

Les membres à l’origine de ce projet adhérent de leur plein gré aux valeurs fondatrices de NeverForgetBiafra et s’engagent, en retour, à ne percevoir aucun bénéfice financier ou matériel, direct ou indirect.